Informations de la semaine
Journal paroissial
Informations pratiques
Accueil
Actualités
Présentation
Jeunes
Mouvements Services
Vie chrétienne Sacrements
Archives
Prières
Liens

10.2010-UNE PRISON SUR NOTRE PAROISSE

Une prison sur notre paroisse Saint Melaine aux Carrefours Pacéens :
ça change quoi ?

Depuis mars 2010, le centre pénitentiaire de Vezin accueille des détenus. Certains paroissiens de nos communautés s’interrogent sur la manière de manifester leur solidarité.
Des associations (Ti Tomm, enjeux d’enfants, aumônerie, secours catholique…) œuvrent déjà auprès des prisonniers et de leurs familles. Elles sont en recherche de bénévoles. Une présentation des associations et des actions menées a eu lieu le Vendredi 17 septembre 2010 à la salle paroissiale de Vezin.


COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE du 17/09/2010

Environ 50 personnes ont répondu présentes pour cette soirée.Certaines étaient venues à la recherche d’idées d’actions ponctuelles ou régulières à mener autour de la prison, d’autres se sont déplacées simplement par curiosité, pour s’informer sur le fonctionnement général de la prison.

Associations présentes :
L’aumônerie de la prison de VezinMarie-Françoise Gautier, Christian Donet
Association TI TOMM
Nicole Le Pezron
Association ENJEUX D’ENFANTS
Marine Bréhier
Secours Catholique
Claude Auger
Association ARC EN CIEL
Marie-Clotilde Leux
Association des visiteurs de prison


PRESENTATION GENERALE
La prison : Un lieu à part
700 prisonniers
330 personnels pénitentiaires
Tout y est codé (CPH : Centre Pénitentiaire de Rennes, Prisonniers identifiés par un numéro d’écrou…)
La prison : un monde à part
Les valeurs y sont différentes.
Toutes les demandes se font par écrit (il faut savoir écrire !)
Activités : sport, école, ateliers de travail (45 personnes autorisées et inscrites aujourd’hui…), ateliers de services généraux (90 personnes), aumônerie
Cellules essentiellement individuelles (10m2, WC, douche, coin toilette, TV payante, frigo payant…)
La prison : Une part du monde
Ceux qui se réinsèrent à leur sortie sont ceux qui ont reçu un appui de l’extérieur




L’AUMONERIE

C’est un service d’Eglise. C’est l’évêque qui envoie en mission.
L’aumônerie doit être accréditée par l’administration pénitentiaire.
L’aumônerie est la seule structure à accéder aux cellules, c’est un droit que n’a pas l’avocat !
Le rôle de l’aumônier est d’aller vers le détenu, leur dire que la société ne les a pas abandonnés. Les aumôniers sont à côté d’eux, mais ne prennent pas position.
Contrairement à la représentation que l'on pourrait en avoir à l'extérieur, l'aumônerie constitue une ressource essentielle dans la vie de la prison. En effet, la discrétion qui caractérise son expression ne doit pas tromper les observateurs : les aumôniers sont des acteurs à part entière de l'organisation que constitue l'établissement pénitentiaire. Investis d'une mission spirituelle, ils contribuent de manière efficace au repérage des personnes traversant des situations individuelles difficiles, et apportent un soutien irremplaçable aux personnes connaissant des moments de souffrance psychologique trop pénibles.

2 réunions de groupe par semaine pour 8 à 15 prisonniers présents
1 messe dominicale pour 30 à 35 prisonniers présents
Des invités peuvent assister à la messe avec l’accord de l’administration pénitentiaire. Les invités apportent des fleurs qu’ils offrent aux détenus à la fin de la messe comme témoignage de vie et lien avec l’extérieur.


ASSOCIATION TI TOMM

TI TOMM
Rue du Petit pré
35132 Vezin-le-Coquet
02 99 41 93 48
Site Internet : titomm@titomm.fr


Titomm est une maison d’accueil, une « maison chaleureuse » en breton, qui a pour but d’accueillir les familles de détenus en attente de parloir.
Recevoir, écouter, réconforter, accueillir les familles les jours de parloir.
2 permanences par mois à 2 ou 3 bénévoles.

L’Association et maison d’accueil Ti Tomm accueille, avant et après les visites de parloir, les familles et amis des personnes détenues au Centre pénitentiaire de Rennes-Vezin.
Ti Tomm est animée par quatre-vingts bénévoles et une coordinatrice formés à l’accueil et à l’écoute.
Au-delà d’un simple accueil où les familles et les amis peuvent trouver abri et réconfort, c’est un lieu d’échange et de rencontre pour des personnes souvent confrontées à un grand sentiment d’exclusion.
Ti Tomm contribue ainsi au maintien des liens familiaux et amicaux des détenus, un des facteurs essentiels de leur réinsertion.
Association indépendante de l’Administration pénitentiaire, Ti Tomm entretient des rapports réguliers et constructifs avec les services pénitentiaires, afin de rendre aux proches des détenus du Centre pénitentiaire de Rennes-Vezin, le meilleur service et faciliter le maintien des liens familiaux et amicaux.
Fréquentation de Ti Tomm en 2009 :
Ti Tomm a accueilli 27 948 personnes en 2009. Soit près de 180 personnes en moyenne par jour de parloir (156 jours). Les femmes représentent 64 % des personnes accueillies ; les hommes : 15 ; les enfants : 21.
Association indépendante de l’Administration pénitentiaire, Ti Tomm entretient des rapports réguliers et constructifs avec les services pénitentiaires, afin de rendre aux proches des détenus du Centre pénitentiaire de Rennes-Vezin, le meilleur service et faciliter le maintien des liens familiaux et amicaux.

La maison Ti Tomm est ouverte tous les jours de parloir : dimanche, lundi, mardi, mercredi, samedi.


ASSOCIATION DES VISITEURS DE PRISON

L'Association Nationale des Visiteurs de Prison (ANVP) aide moralement et matériellement les personnes détenues et leurs familles pendant toute la période de détention.
Elle aide également les personnes détenues à réussir leur réinsertion sociale après leur libération.
L'ANVP est une association reconnue d’utilité publique (décret du 9 mai 1951) et agréée en tant qu’association nationale de jeunesse et d’éducation populaire (arrêté ministériel du 30 avril 2002).

L'association œuvre depuis plus de 75 ans pour que toute personne détenue (prévenue ou condamnée) maintienne des liens d’humanité qui favorisent sa future réintégration dans la société, et pour que la prison devienne un espace où les droits aux soins, à la dignité, à l’enseignement soient appliqués avec autant de rigueur que les règles de sécurité. L'association est également soucieuse de compléter sa mission humanitaire auprès des personnes détenues par un positionnement de partenaire avec l’Administration Pénitentiaire et les différents intervenants en milieu carcéral.

L’association aide à l’intégration des nouveaux visiteurs par une formation préalable d’environ 6 mois.
Les visiteurs sont agréés pour 2 ans (lettre de motivation, enquête de moralité d’environ 1 an)
1 visite par semaine d’environ 45 mn au parloir.

C’est le détenu qui fait la demande d’être accompagné. Un visiteur rencontre entre 2 et 4 détenus.
Le conseiller en insertion et probation peut aussi faire la demande de l’accompagnement d’un détenu pour
-limiter les effets de l’isolement
-être à l’écoute, échanger sur des thèmes choisis par le détenu
-préparer la sortie par l’aide à la recherche d’un travail, d’un logement.

Pour le département de l’Ille et Vilaine, 35 personnes dont 15 pour Vezin.



ASSOCIATION ENJEUX D’ENFANTS
Enjeux d’enfants
Grand Ouest
BP 20502
35005 RENNES cedex
02.99.65.19.19
Fax : 02.99.65.19.44
Courriel : enjeuxdenfants@wanadoo.fr
Site Internet : www.enjeuxdenfants.org


Pour les enfants et leur parent incarcéré

Enjeu pour l’enfant :
Connaître les raisons de l’absence de son parent et pouvoir en parler
Grandir avec la réalité de son histoire familiale et y trouver sa place.

Enjeu pour le parent :
Repenser sa place de parent
Réaménager les relations avec ses enfants pendant cette séparation et au-delà.

L’avenir de ces enfants et de leurs parents constitue un enjeu pour la société.


Notre utilité sociale
Notre réflexion et nos actions s’inscrivent dans les dispositions de la Convention des Droits de l’Enfant: « Tout enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles et des contacts directs avec le parent dont il vit séparé » (article 9).
Comment ce droit peut-il être mis en place pour les enfants de parents incarcérés ? Enjeux d’enfants s’engage à développer les moyens nécessaires pour répondre à ces situations spécifiques : accompagner les enfants qui le souhaitent et pour qui ce droit correspond bien à leur intérêt.

Ces enfants et leurs parents n’ont pas besoin de compassion mais de moyens pour faire reconnaître leurs droits et y accéder. C’est aussi pour cette raison que l’association a retenu le principe de la gratuité de son service, même si les parents peuvent être sollicités pour participer aux frais engagés, traduisant ainsi leur responsabilité.

Nos missions
Nous poursuivons année après année notre engagement pour faire évoluer les dispositifs en matière de maintien des liens familiaux entre l’enfant et son parent détenu, et en ayant toujours le souci de défendre la cause des droits de l’enfant qui nous est si chère. Aussi, attentifs à l’évolution de la famille, aux réformes législatives en cours (ex : Loi sur le statut des beaux parents) et soucieux de répondre au mieux aux problématiques d’aujourd’hui et de demain, nous avons décidé de faire évoluer nos statuts.

L’association a donc pour but, selon ces statuts, depuis mai 2009 « d’aider, par tous les moyens appropriés, à la relation entre :
-l’enfant et son parent détenu ou tout autre tiers incarcéré avec lequel il a entretenu des liens affectifs et éducatifs, susceptible de pouvoir bénéficier d'un droit de visite,
-l'enfant détenu et ses parents ou tout autre tiers avec lequel il a entretenu des liens affectifs et éducatifs, susceptible de pouvoir bénéficier d'un droit de visite. »

« Cette association a aussi pour but de promouvoir toutes les actions visant à informer, former, sensibiliser à propos des incidences de l’incarcération sur la famille. » En effet, Enjeux d’Enfants souhaite informer et sensibiliser le plus grand nombre sur les réalités carcérales afin de contribuer à un débat public sur cette question.


ASSOCIATION ARC EN CIEL
L’Arc en Ciel
53 rue Bigot de Préameneu
35000 RENNES
02.99.53.46.34
Courriel : arcenciel.rennes@wanadoo.fr
Site Internet : http://perso-orange.fr/arcenciel.rennes/


Hébergement, information, rencontre, amitié

"L'Arc-en-ciel", association loi de 1901, accueille et héberge les familles et amis de détenus venant rendre visite à un détenu lors des parloirs ou venant assister à un procès.

L'objectif de l'association est de permettre à des familles dont les ressources sont souvent limitées, de trouver à la fois un hébergement, un accompagnement et un lieu de rencontre. Elle permet également à des détenus permissionnaires de bénéficier d'un hébergement pour rencontrer un membre de leur famille ou effectuer des démarches à Rennes.

L'association contribue ainsi à resserrer les liens entre les détenus et leurs familles, liens essentiels à une future réinsertion.
Elle est un lieu de rencontre et d'échange où les familles peuvent se soutenir mutuellement dans l'épreuve qu'elles traversent.

L'Arc-en-ciel est également agréé pour accueillir des personnes en travaux d'intérêt général. Sensibilisés aux problèmes posés par l'incarcération tant aux détenus qu'à leurs familles, nous pensons que l'accueil de personnes vivant une peine de substitution est complémentaire de notre action.

Outre son action d'accueil, l'Arc-en-ciel considère que la sensibilisation de la société aux conditions de détention fait partie de sa mission. En effet, la réinsertion des détenus se fera d'autant mieux que l'ensemble de la population y sera préparé. Elle œuvre en ce sens avec d'autres associations.

La maison d’accueil 5 chambres pouvant accueillir une douzaine de personnes
Environ 30 bénévoles
Maison ouverte 24 heures/24 !
Possibilité d’agir en demi-journée (9h00-18h00 ou 18h00-9h00)


SECOURS CATHOLIQUE
Secours Catholique
10 rue Louis Guilloux
CS : 61139
35011 RENNES
02 99 54 11 01 - 02 99 59 06 74
Site Internet : sc-rennes@secours-catholique.org


FAMILLE D'ACCUEIL pour une détenue

« Voilà près d’une douzaine d’années que nous avons accueilli, pour la première fois, une détenue en permission de sortir. C’est avec une certaine appréhension que nous avions, cette fois-là, franchi la grosse porte d’entrée de la prison pour rencontrer Nadine. Elle est ensuite venue à la maison.
Après une courte période – nécessaire pour faire connaissance –, Nadine s'est très vite intégrée à notre rythme familial. Pendant qu'elle redécouvrait le fait de décider pour elle-même, nous, nous découvrions la réalité du monde carcéral. Nadine est revenue plusieurs fois, et c'était toujours plus facile de l'accueillir, des liens se tissaient entre nous. Après sa sortie définitive nous avons accueilli d'autres détenues, avec toujours cette même progression dans nos relations. Je crois que ces accueils nous ont appris à changer notre regard.
Famille d'accueil, pourquoi pas vous ? »

-Equipe résolument tournée vers les détenus et leur famille.
-Accueil des familles démunies
-Aide aux détenus sans ressource en siégeant dans les commissions
-Finance en partie les aides aux détenus
-Aide les détenus sans ressource à la formation ou à l’éducation
-Possibilité d’échanger du courrier avec les détenus par le biais de « amitié sans visage »


CONCLUSION


Une soirée de découverte pour beaucoup.
Découverte d’un milieu fermé et pourtant, grâce à de nombreux bénévoles, en lien avec la société si l’on veut bien donner de son temps !
Des détenus en attente, des familles en recherche de soutien, des associations en demande de renfort, des personnes en quête d’action !
La Paroisse Saint Melaine aux Carrefours Pacéens a les moyens d’accueillir et d’échanger avec ces paroissiens du dedans !



Prière :
« En prison on n’est rien ! »
Seigneur, quand on est en prison, on n'est rien,
Quand on n'est rien, on a envie de te parler,
Mais quand on n'est rien on ne pense à rien.
Alors on ne dit rien !
Pardonne-moi, Seigneur,
le désert est tout au fond de moi. Mais ce rien,
Je te l'offre tout de même,
Parce que c'est le mien.
Et puis il pèse si lourd mon rien
C'est dur à porter seul un rien.
Un rien qui me fait mal au cou,
Un rien qui me brûle les yeux,
Un rien qui me donne des sueurs froides,
Un rien qui me donne mal au ventre,
Un rien qui me scie les jambes
Un rien qui ne me rend pas du tout courageux,
Un rien qui me rend la bouche pâteuse
Ce rien, Seigneur, qui m'assomme,
prends-le pour me décharger,
il est si lourd ce rien !
Entre fer et béton je suis seul à tourner en rond
Habillé de vieux chiffons
Je me sens sale comme un cochon
Entre fer et béton
Dans ma tête ça ne tourne plus rond.
Ici je n'ai plus d'opinion.
Après mures réflexions, j'ai l'impression d'être un con ou le roi des bouffons.
Entre fer et béton
Nous sommes là pour payer l'addition
Pour nous c'est l'abandon
Ici nous nous noyons !
Un homme détenu

article créé le 27/10/2010

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire relatif à cet article !

Le site a été attaqué par des robots publicitaires. Nous avons préféré désactiver l'ajout de nouveaux commentaires.